Taille du texte
AAA

Manies : habitudes incontrôlables

Plusieurs personnes sont aux prises avec des comportements fréquents, répétitifs et dérangeants.

Ces comportements peuvent être de se ronger les ongles à l'excès (onychophagie), de se gratter les peaux (scabomanie ou dermatillomanie), de s'arracher les cheveux ou les poils (trichotillomanie), de se manger l'intérieur des joues ou de grincer des dents (bruxisme).

Ces manies, appelées désordres d'habitude ou comportements répétitifs centrés sur le corps (CRCC) engendrent souvent beaucoup de souffrance. Par exemple, une personne qui ronge continuellement ses ongles peut rendre le bout de ses doigts au vif et les plaies n'arrivent jamais à guérir et elles peuvent ressentir de la honte.

Certains se grattent la peau jusqu'au sang et ont le visage ou les jambes couverts de cicatrices, la plus petite imperfection de la peau étant pincée à l'aide des ongles, d'une pince ou d'une aiguille. Il n'est pas rare que les gens ayant de la trichotillomanie camouflent un manque apparent (par endroits) de cheveux avec un chapeau, ou de cils par de faux-cils.

Plusieurs personnes souffrant de bruxisme doivent recourir à un appareil dentaire pour diminuer l'usage prématuré de leurs dents. Les conséquences physiques des désordres d'habitudes peuvent embarrasser ceux qui en ont au point de les emmener à éviter les situations sociales.

Les désordres d’habitudes sont-ils des tics?

Les désordres d'habitudes sont fréquents chez les gens souffrant du TOC et du syndrome de Gilles de la Tourette.

Les désordres d'habitudes partagent plusieurs caractéristiques avec les tics. 

Comment traite-on ces manies?

Par une thérapie d'orientation cognitive et comportementale afin d'apprendre à contrôler les désordres d'habitudes. Consultez le site de référence de l'Ordre des psychologues du Québec: www.ordrepsy.qc.ca.

Il est possible aussi de vous procurer des livres sur le sujet: