Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
À propos du CIUSSS
Accueil Plan du site Courrier Portail Québec
Taille du texte
AAA

Fantasmes : du côté de l'interdit

04 mars 2015

Le dernier numéro du magazine Québec Science consacre sa une et un long article aux plus récents travaux du chercheur Christian Joyal au sujet de la normalité des fantasmes sexuels. Les résultats de ces recherches ont été publiés en octobre dernier dans le prestigieux Journal of Sexual Medicine et a fait l'objet d'une couverture médiatique internationale.

Bien que plusieurs théories de la déviance sexuelle intègrent la notion de fantasmes atypiques (paraphilies), la littérature scientifique ne décrit pas ce que représente concrètement ce type de fantasme. En Amérique du Nord, la 5e édition du manuel statistique et diagnostique des troubles mentaux (DSM-5) réfère à des fantasmes «anormaux», alors que l’Organisation mondiale de la santé parle de fantasmes « inhabituels » pour définir les paraphilies. Mais qu’est-ce qu’un fantasme sexuel anormal?

«Cliniquement, on sait bien ce qu’est un fantasme sexuel pathologique : il implique des partenaires non consentants, il induit une souffrance ou encore il est absolument nécessaire pour obtenir satisfaction. Mais à part cela, qu'est-ce qu'un fantasme anormal ou atypique au juste? Pour le savoir, nous avons demandé à des gens de la population générale, aussi simple que ça!», affirme Christian Joyal, chercheur à l'Institut Philippe-Pinel de Montréal et à l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal ainsi que professeur titulaire au Département de psychologie de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Lire un extrait de l'article

Fantasmes sexuels : êtes-vous normal? - Communiqué de presse
Profil Christian Joyal

Catherine Dion
Agent d'information - relations médias
Service des communications