Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
À propos du CIUSSS
Accueil Plan du site Courrier Portail Québec
Taille du texte
AAA

La stigmatisation de la maladie mentale

07 février 2016

Tania Lecomte, chercheure à l’Institut universitaire en  santé mentale de Montréal, s’est entretenue avec l’équipe de Second Regard, présentée sur les ondes de la télévision de Radio-Canada, au sujet de la stigmatisation associée aux troubles de santé mentale.

Les gens qui souffrent d'une maladie mentale doivent affronter, presque quotidiennement, de graves préjugés qui nuisent souvent à leur réadaptation. Ces préjugés sont exacerbés à chaque fois qu'un incident très médiatisé se produit, impliquant une personne souffrant d'une maladie mentale.

« Il y a trente ans, le cancer était énormément stigmatisé parce que les gens ne le connaissaient pas. Ils pensaient que c'était contagieux et donc quelqu'un qui avait le cancer pouvait être exclu. C'est la même chose aujourd'hui avec la maladie mentale. »
Tania Lecomte

Pour écouter le reportage

Catherine Dion
Agent d'information - relations médias
Service des communications