Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
À propos du CIUSSS
Accueil Plan du site Courrier Portail Québec
Taille du texte
AAA

Programme

@import url(/includes/stylesforeditor.css); @import url(/includes/stylesforeditor.css); @import url(/includes/stylesforeditor.css); @import url(/includes/stylesforeditor.css); 8h30 / Accueil et inscription

9h00 / Mot de bienvenue des directeurs

9h10 - 10h00 / Présentations

Conférenciers: Serge Brochu et Natacha Brunelle

Drogue et violence: comment expliquer?
Comment expliquer les relations drogue-violence? Au fil des ans, nous avons rencontré des adolescents et des adultes afin de mieux connaître et comprendre leurs perceptions de ces liens et de voir jusqu'à quel point les modèles classiques présentent un portrait actuel de cette relation. L'exposé fera une synthèse de ces résultats de recherche.

Présentation de Serge Brochu et Natacha Brunelle

Conférencier: Stéphane Potvin

Schizophrénie, toxicomanie et violence: L'apport de l'imagerie cérébrale

L'adoption de comportements violents chez les personnes atteintes de la schizophrénie fait régulièrement la manchette. Les facteurs qui augmentent le risque de ces comportements dans la schizophrénie sont la toxicomanie, la mauvaise observance, l'instabilité émotionnelle, l'impulsivité et la prise de risque. Au cours des dernières années, nous avons mené des travaux en imagerie cérébrale afin de mieux comprendre les corrélats neurobiologiques de la toxicomanie, de l'impulsivité et de la violence dans la schizophrénie. Les résultats de nos travaux en imagerie cérébrale seront discutés avec les nuances qui s'imposent.

Présentation de Stéphane Potvin

10h00 / Échanges et période de questions

10h10 / Pause

10h30 - 11h20 / Présentations

Conférencière: Hélène Simoneau

Suicide et toxicomanie: mieux prédire pour mieux prévenir

Cette présentation portera sur les résultats d’une étude effectuée auprès de 6 551 usagers ayant fait une demande d’aide dans un centre de réadaptation en dépendance. On y présentera les taux d’idéations suicidaires et de tentatives de suicide ainsi que les variables associées à ces comportements chez des personnes en traitement pour toxicomanie.

Présentation de Hélène Simoneau

Conférencier: Denis Lafortune

Placement hors du milieu familial et usage des médicaments psychotropes

Les études épidémiologiques établissent que 50 % des jeunes en besoin de protection ont déjà reçu au moins un diagnostic de trouble mental au cours de leur vie. Ces taux élevés interrogent forcément l’utilisation de services ou soins liés à la santé mentale, ainsi que le recours aux médicaments psychotropes. Dans le cadre d’un placement extrafamilial, l’observance des prescriptions psychopharmacologiques peut être analysée à la lumière de facteurs liés au patient, mais également à d’autres qui sont d’ordre clinique, familial ou contextuel.

Présentation de Denis Lafortune

11h20 / Échanges et période de questions

11h30 - 13h00 / Dîner (inclus dans l’inscription) et session d’affiches étudiantes

13h00 / Présentation de Isabelle Ouellet-Morin sur une application mobile personnalisée pour aider les jeunes victimes d'intimidation +Fort

Présentation de Isabelle Ouellet-Morin

13h30 / Échanges et période de questions

13h45 - 14h35 / Présentations

Conférencière: Sophie Couture

La fugue institutionnelle : considération d’une perspective développementale de la prise de risque
Pour explorer la prise de risque par de jeunes fugueurs, il peut être pertinent de s’intéresser à des dimensions émotionnelles suractivées (p. ex. recherche de sensations) et des dimensions cognitives immatures (fonctions exécutives) lors de la période développementale de l’adolescence. Une comparaison entre de jeunes fugueurs et non-fugueurs placés en centre de réadaptation a révélé un certain nombre de similitudes et différences qui feront l’objet de la communication.

Conférencier: Jean Proulx

Les processus de passage à l’acte des agresseurs sexuels de femmes

Chez les agresseurs de femmes extrafamiliaux, on retrouve 3 principaux types de processus de passage à l’acte, soit les profils sadique, colérique et opportuniste. Chez les violeurs conjugaux, les déterminants du modus operandi diffèrent en partie de ceux que l’on observe chez les agresseurs extrafamiliaux. En effet, les interactions entre les facteurs psychopathologiques et contextuels sont spécifiques au lien entre l’agresseur et sa victime. Les implications théoriques et cliniques de ces résultats seront présentés.

14h35 / Échanges et période de questions

14h45 / Pause

15h00 - 15h50 / Présentation

Conférencier: Steve Geoffrion

Violence au travail, banalisation et réactions post-traumatiques : le rôle de l’identité  professionnelle

Cette présentation vise à illustrer les similitudes et les différences entre différents milieux de travail (sécurité publique, milieu de la santé et des services sociaux et transport en commun) quant à l’exposition, les perceptions et les conséquences de la violence au travail. Parmi celles-ci, il appert que les perceptions associées à la violence, qui sont elles-mêmes influencées par l’identité professionnelle, amplifient ou diminuent les conséquences de l’exposition à la violence au travail dans certains milieux. À la lumière de ces résultats, nous discuterons du rôle de l’identité professionnelle dans la santé mentale au travail.

Présentation de Steve Geoffrion

Conférencière: Isabelle V. Daignault

L’influence des procédures socio-judiciaires sur la santé mentale des enfants victimes d’agression sexuelle

L’agression sexuelle pendant l’enfance est une problématique sociale importante associée à des conséquences négatives à court et à long terme (Hébert et al., 2011; Godbout et al., 2014). Plusieurs études révèlent que la thérapie cognitive-comportementale orientée vers le trauma aide à diminuer les conséquences associées à la victimisation chez les enfants. Cette présentation abordera l’influence des procédures judiciaires et de leur contexte, sur le rétablissement des enfants qui bénéficient d’une psychothérapie. Le volet judiciaire est un aspect de l’expérience des enfants qui suscite de nombreux questionnements chez parents et cliniciens, or son influence sur la santé de l’enfant et se sa famille a été peu exploré en recherche.

Présentation de Isabelle V. Daignault

15h50 / Échanges et période de questions

16h00 / Conclusion et Mot de la fin

16h10 / Remise des prix affiches étudiants