Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
À propos du CIUSSS
Accueil Plan du site Courrier Portail Québec
Taille du texte
AAA

En chiffres

Au Québec

  • Un Québécois sur cinq sera touché de près ou de loin par la maladie mentale au cours de sa vie. À Montréal, on parle de 2% de la population adulte qui souffre de troubles graves et de longue durée et de 29% qui seront aux prises avec une dépression majeure ou des troubles anxieux ou encore des troubles liés à l'usage de drogues ou d'alcool2.

  • Les maladies mentales les plus courantes sont la dépression (10% à 15% des gens en souffrent au cours de leur vie), les troubles anxieux et les psychoses.

  • Suicide: Entre 1981 et 2005, on observe une diminution quasi systématique de la proportion de jeunes âgés entre 20 et 29 ans décédés par suicide par rapport à l'ensemble des décès de cette nature. D'un autre côté, la proportion des 40-49 ans dans le nombre total de décès par suicide au Québec n'a cessé d'augmenter3. Soulignons que 2006 marque l'année du plus bas taux de mortalité par suicide depuis 25 ans4.

Au travail

Un grand nombre de personnes ont des problèmes de santé mentale au cours de leurs années les plus productives.

  • D’ici 2020, la dépression se classera au deuxième rang des principales causes d’incapacité à l’échelle mondiale, juste derrière les maladies cardiaques.5

  • Les coûts d’invalidité représentent entre 4 et 12 pour cent des coûts salariaux au Canada. Les demandes de règlement liées à la maladie mentale (principalement la dépression) ont maintenant devancé celles liées aux maladies cardiovasculaires pour devenir la catégorie des coûts d’invalidité qui augmente le plus rapidement au Canada.6

  • Chaque année, 20 pour cent des travailleurs canadiens souffrent d’une maladie liée au stress (2001).7

  • Les recherches de Chrysalis Performance Inc. révèlent que le stress en entreprise représente8 :
    • 19 pour cent des coûts d’absentéisme;
    • 40 pour cent des coûts de roulement du personnel;
    • 55 pour cent des coûts de PAE (programme d’aide aux employés);
    • 60 pour cent des accidents de travail;
    • 10 pour cent des coûts de régimes d’assurance-médicaments;
    • 100 pour cent des poursuites liées au stress.

L’économie canadienne perd des milliards de dollars à cause des problèmes de santé mentale

  • Les problèmes de santé mentale en milieu de travail coûtent aux entreprises canadiennes près de 14 pour cent de leurs profits annuels nets, soit jusqu’à 16 milliards de dollars annuellement.

  • Selon des calculs plus récents, qui tiennent compte des coûts indirects, l’économie canadienne perdrait jusqu’à 30 milliards de dollars par année à cause de problèmes de santé mentale et de toxicomanie.9

Des niveaux de stress élevés et des problèmes de santé mentale peuvent entraîner d’autres problèmes de santé

  • Par exemple, l’excès de stress favorise l’apparition de maladies infectieuses et de problèmes cardiovasculaires, et augmente l’incidence des maux de dos, des microtraumatismes répétés et du cancer colorectal.10

  • Le stress au travail peut doubler le risque de crise cardiaque.11

  • On estime les coûts d’absentéisme à 7,1 pour cent de la masse salariale. La majorité des absences sont réputées liées au stress.12

Le dépistage et le traitement précoces peuvent jouer un rôle important dans le rétablissement

  • Lorsqu’une personne éprouve des troubles de santé mentale et qu’elle obtient de l’aide dans les premiers mois suivant leur apparition, elle a plus de chances de se rétablir plus rapidement. Le dépistage et le traitement précoces réduisent également la probabilité que les troubles de santé mentale deviennent chroniques.13

La stigmatisation et la discrimination peuvent dissuader les gens d’obtenir de l’aide

  • Seulement 30 pour cent des gens faisant une dépression cherchent de l’aide, en partie en raison de la stigmatisation entourant toujours la maladie mentale et en partie parce qu’ils ignorent tout simplement qu’ils font une dépression.14

Offrir des aménagements au travail aux personnes ayant des problèmes de santé mentale représente une stratégie d’affaires sensée

  • Les coûts des aménagements au travail liés à la santé mentale sont relativement faibles, bien en dessous de 500 $ dans la majorité des cas.15

  • Les économies potentielles en coûts de médicaments sur ordonnance, de congés de maladie et de remplacement de salaire moyen peuvent atteindre jusqu’à 10 000 $ par employé par année.16

  • Les employés qui reçoivent un diagnostic de dépression et qui adoptent une médication appropriée feront épargner à leur employeur les coûts égaux à 11 jours par année d’absentéisme en moyenne.17

  • Les employeurs peuvent épargner jusqu’à 595 $ de plus par année à l’égard de chaque employé ayant été traité avec succès pour des problèmes de toxicomanie.18

Promotion de l’importance de la santé mentale auprès des travailleurs et des organisations

  • Les programmes de promotion de la santé ne sont efficaces qu’en présence de conditions de gestion favorables (principalement celles qui favorisent la satisfaction au travail des employés).19

  • Les employés gagnent à participer aux programmes de mieux-être offerts au travail, mais l’adoption d’une stratégie globale axée notamment sur un certain nombre d’activités est l’élément déterminant dans le succès de tout programme de promotion de la santé au travail.20

  • Les organisations qui valorisent et améliorent la santé au travail rehaussent du coup leur profil organisationnel. Un profil amélioré permet à l’organisation de recruter et de fidéliser des employés de haut calibre, et partant, d’améliorer sa capacité de croissance.21

  • 57% des diplômés en affaires dans le monde déclarent que le maintien de l’équilibre vie professionnelle et vie personnelle constitue leur principal objectif de carrière et un critère décisif dans le choix du premier employeur. La plupart estiment possible de poursuivre à la fois une carrière et des objectifs personnels et déclarent qu’un horaire de travail qui leur permet de passer du temps avec leur famille et leurs amis est primordial dans la conciliation travail-vie.22

Sources : téléchargez le document PDF