Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
À propos du CIUSSS
Accueil Plan du site Courrier Portail Québec

Documents à télécharger

Cliniques transculturelles 1 | Les politiques de l’altérité dans la rencontre clinique (fichier PDF) de Laurence J. Kirmayer, Université de McGill

Que la mondialisation en soit responsable ou non, la diversité culturelle devient un enjeu croissant dans toutes les sociétés.

Taille du texte
AAA

Départements et services cliniques

La nouvelle organisation des soins et services cliniques s’inscrit d’emblée dans la mission et les orientations de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal inscrites à la planification stratégique 2002-2007. Celle-ci énonce sept orientations devant confirmer les domaines d’excellence de l’Institut. L’une de ces orientations préconise de fonctionner en réseaux intégrés.

L’Institut entend ainsi manifester une ouverture plus grande aux autres établissements et aux organismes de la communauté. En ce sens, l’intersectorialité est préconisée, incitant notamment les divers intervenants à partager des responsabilités qui associent la personne dans son traitement et dans son projet de vie.

Assurer la mise en place d’un modèle de soins partagés figure également au nombre des orientations. On affirme ainsi la nécessité d’offrir, avec l’ensemble des intervenants des 1re, 2e et 3e lignes, un continuum de services fondé sur une approche globale de la personne.

La planification stratégique privilégie aussi l’intervention en interdisciplinarité et confirme le modèle TRR (traitement-réadaptation-réhabilitation) comme réponse à l’évaluation selon l’approche globale systémique (biopsychosociale) de la personne.

Plusieurs facteurs nous motivent à aller de l’avant dont les besoins de la population. Le plan d’action ministériel en santé mentale (2005-2010), qui privilégie le développement en priorité d’une offre de services forte en 1re ligne rapidement accessible pour toute la population et veut faciliter son arrimage avec les services spécialisés et ultraspécialisés. Nous souhaitons ainsi améliorer l’accès aux services de 2e et 3e lignes pour les usagers qui le requièrent.

L’environnement interne

Plusieurs facteurs internes nous ont incités à adopter de nouvelles façons de faire. Il suffit de penser à la fragilité des effectifs médicaux et professionnels, l’éparpillement des ressources dans les services internes et externes, le besoin d'inclure davantage la recherche aux programmations cliniques et l'arrimage de nos services avec ceux des centres de santé et des services sociaux (CSSS).