Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
À propos du CIUSSS
Accueil Plan du site Courrier Portail Québec
Taille du texte
AAA

Les chaussures Italiennes

Du regretté Henning Mankell, un maître du roman policier qui écrit ici un roman littéraire, un chef d’œuvre, une réflexion sur la solitude qui s’adresse aux lecteurs, lectrices matures. Le personnage central est un ancien médecin mis au ban pour une erreur chirurgicale, qui vit reclus sur une île. Après des années de solitude apparaît son amour de jeunesse, une femme en déambulateur qui veux qu’il tienne une ancienne promesse, qu’il reprenne les choses qu’il a laissé…la passion revient.

J’essaie de trouver à qui comparer cette prose, je crois qu’elle est incomparable, les pages sont des bijoux qui scintillent pour une existence qui recommence entourée de femmes qui vivent d’une façon singulière. Je pense au côté santé mentale, les personnages sont forts et résistent aux épreuves, la mort les resserre. Y’a une profonde réflexion sur ce que vivre veux dire quand on sort de la solitude de nos habitudes et qu’on répond à des promesses faites y’a longtemps. Mankell nous présente une belle galerie de personnages tous plus émouvants un que l’autre. La traduction est excellente et la lecture coule de source, c’est une magnifique prose en quatre mouvements, la glace, la forêt, la mer, solstice d’hiver. Y’a des moments d’angoisse qui sont très réels, c’est pour ça que je dis que c’est de la grande littérature. Les personnages masculins ont une sensibilité très virile, les personnages féminins, dérangées, tiennent à leurs idées expriment très bien ce qu’elles ressentent. En fait il s’agit d’un vieux monsieur qui vivait hors du temps sur son île et qui est happé dans la vie par son ancienne compagne à l’agonie. À lire.

Les chaussures Italiennes
Henning Mankell
Éditions du Seuil
Points