Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
À propos du CIUSSS
Accueil Plan du site Courrier Portail Québec
Taille du texte
AAA

Peinture

Retour à l'accueil de Humeurs culturelles

 

Trois expositions, un propos de néophyte sur une période faste de la peinture au début du siècle dernier. On voit naître l'expressionnisme suite aux impressionnistes et aux néo-impressionnistes. C'est la période de l'affaire Dreyfus en France, je vous fais mes excuses je suis pas historien. À cette époque on parle d'une corruption du goût Français par les marchands d'art allemand  et les allemands protestaient contre la présence de l'art français chez eux. Ce que je veux essayer de faire c'est un écrit expressionniste je sais il est tard on en est plus là. Je m'attaque probablement à plus fort que moi, moi je parle d'une porosité picturale entre l'Allemagne et la France. En 1904 les allemands achètent les peintures de Gauguin, en 1906 Rodin fait scandale avec ses dessins de femmes nues. Van Gogh lui est déjà mort presque cinquante ans plus tard Artaud en fera un « suicidé de la société » Artaud écrira « Van Gogh une peinture qui souligne une capacité d'introspection » comme dans la chambre paysanne. Artaud dans ses dessins exprime les convulsions. Van Gogh se tranche le lobe de l'oreille devant Gauguin et l'offre ensuite a une prostitué. Artaud déteste les psychiatres, il parle d'une « couleur roturière » chez Van Gogh. J'ignore si je vais arriver à vous faire l'expression d'un sentiment intérieur comme Van Gogh qui veut exprimer la solitude extrême. J'ignore aussi quand ma mère disait que j'étais fou braque si c'était en référence au peintre. Artaud c'est aussi une vedette de cinéma. Beaucoup plus tôt Matisse a une phrase célèbre « ce que je poursuis par-dessus tout c'est l'expression » et oui moi aussi je m'exprime. Je ferai pas le saut de l'expressionnisme à l'art cru. Je confonds Gauguin et Van Gogh . Les tahitiennes de Gauguin et au musée Courtauld, le bar, « épiphanie » de l'impressionnisme par Monet. Dans un article du Burlington Magazines de janvier 1911 Arthur Clutton-Brock propose de rebaptiser les postimpressionnistes notamment Cézanne, Gauguin, Van Gogh « expressionnistes ».

Je pense au cheval bleu de Basaglia la réforme en psychiatrie à Trieste beaucoup plus tard s'est elle inspirée du Cavalier bleu de Kandinsky. En Allemagne Carl Vinnen proteste du traitement préférentiel de l'art français par les musées allemands au début du siècle. Kandinsky répond dans la lutte pour l'art. Naïvement j'essaie de me rappeler les tableaux de Van Gogh au Quai d'Orsay tous plus brillants les uns que l'autres. Je crois que Gauguin et Van Gogh poursuivaient le même idéal d'une vie naturaliste, d'une bonne terre, du bon sauvage. Plus tard on en vient au spirituel dans l'expressionnisme. L'écriture c'est trop délicat pour appeler ça de l'art brut, c'est tout mélangé mais c'est ça que je ressens une confusion. À l'époque Weimar était pas encore la république, la croisée expressionniste Allemagne-France est très récente. Le néo-impressionniste Signac fréquente Matisse. Van Gogh est soleil, Artaud éclipse. Tout ça c'est rempli d'anachronisme. Je suis pas historien de l'art ni critique d'art. Je veux juste m'exprimer. Y'a une chose que je partage avec Artaud et Van Gogh c'est la maladie mais j'ai pas leur génie. À l'époque de Matisse on détourne les affiches de la butte « l'absinthe rend fou » en « Matisse rend fou » et on parle « d'art boche » c'est la xénophobie versus l'internationalisme. Déjà en 1906 on disait en Allemagne que Van Gogh et Gauguin « avaient des dispositions pathologiques ». Van Gogh s'est suicidé par balle le 29 juillet 1890. Les expressionnistes allemands et les fauves puisaient à des sources analogues, ils appréhendaient le monde de manière subjective, même référence sensibilité émotionnelle. Je pense au Picture at an exhibition de Mussorgsky. Les premières années de l'expressionnisme étaient heureuses, joyeuses, la Brücke : « expressionnisme fauve ». J'ignore encore une fois si le Douanier Rousseau faisait de l'art cru avant la lettre, le cavalier bleu un art plus spirituel. Rousseau c'est de l'émotion de la naïveté à l'époque on nomme ça art primitif. Y'a aussi la découverte de « l'esprit intérieur » à l'œuvre. Kandinsky joue un grand rôle pour la peinture française. Le cubisme c'est seulement pour quelques peintres. « L'expression de l'expérience intérieure devient le sens primordial de la création artistique »-Justi.

La tour rouge de Delaunay vient douze ans après l'exposition universelle est-ce qu'elle annonce le rouge du sang de la guerre de quatorze?

Merci: 

Exposition VanGogh Artaud, Le suicidé  de la société Musée du Quai d'Orsay Paris
= Musée d’Orsay (Paris), Van Gogh / Artaud-Le suicidé de la société

Musée  Courtauld (Londres impressionnistes et postimpressionnistes)

Musée des Beaux Arts de Montréal - De Van Gogh à Kandisky : L'expressionnisme en Allemagne et en France