Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
À propos du CIUSSS
Accueil Plan du site Courrier Portail Québec
Taille du texte
AAA

Consentement et information

De nouveaux documents de consentement à l'ECT

Depuis 2015, le ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec (MSSS) propose de nouveaux documents pour le consentement à l’ECT réalisés par le CEECTQ en collaboration avec de nombreux partenaires :

  • un nouveau formulaire de consentement à l’ECT et à l’anesthésie-AH 716 (versions imprimable et dynamique en français (PDF), ou en anglais (PDF))
  • une brochure d’information sur l’ECT : Ce que vous devez savoir sur l’ECT (versions française (PDF), anglaise (PDF) ou espagnole (PDF))

Des affiches cliniques ont été réalisées afin d’aider les cliniciens à expliquer aux patients et à leurs proches les éléments clefs de l’ECT lors de leur consultation et durant le traitement si besoin.

  • Dessin expliquant le déroulement de la séance d’ECT (version française; pour les versions anglaise ou espagnole contacter le CEECTQ : 514 251 4000 (3171) ou mlemasson.iusmm@ssss.gouv.qc.ca)
  • Dessin montrant le positionnement des électrodes de stimulation (ronds jaunes) lors de l’ECT-unilatérale, ECT-bifrontale et ECT–bitemporale version française; pour les versions anglaise ou espagnole contacter le CEECTQ : 514 251 4000 (3171) ou mlemasson.iusmm@ssss.gouv.qc.ca)

Ces documents, réalisés par le CEECTQ en collaboration avec de nombreux partenaires sont disponibles sur le site du MSSS :

  • Un nouveau Formulaire de consentement à l’électroconvulsivothérapie et à l’Anesthésie-AH 716 (versions imprimable et dynamique en français, ou en anglais)
  • Brochure d’information : Ce que vous devez savoir sur l’ECT : Brochure destinée aux usagers et à leurs proches (version en français, ou en anglais)

     

Le CEECTQ développe actuellement des capsules vidéo d’informations

Le consentement à l’ECT et à l’anesthésie est-il obligatoire ?

Oui. Le consentement écrit à l’ECT et à l’anesthésie est obligatoire. Il constitue un élément primordial pour protéger l’autonomie et la dignité des personnes. Il doit être libre (c’est-à-dire obtenu sans contrainte, menace ou pression) et éclairé (c’est-à-dire après avoir reçu toute l’information pertinente).

S’il veut arrêter la thérapie, l’usager (ou son représentant) peut retirer verbalement son consentement en tout temps.

Que doit-on savoir sur l’ECT avant de consentir ?

Avant de donner son consentement, la personne doit comprendre :

  • son diagnostic;
  • la nature et le but de l’ECT;
  • les interventions à réaliser;
  • les bénéfices attendus, les risques et les effets indésirables possibles;
  • les conséquences en cas de refus;
  • les autres possibilités de traitements.

Pour l’aider à prendre sa décision, la personne ne doit pas hésiter à :

  • lire le dépliant d’information sur l’ECT intitulé Ce que vous devez savoir sur l’ECT; (version anglaise)
  • poser toutes les questions nécessaires à son médecin ou au personnel soignant;
  • être accompagnée d’un proche ou de toute personne pouvant l’aider à prendre une décision;
  • prendre le temps nécessaire pour prendre sa décision.

Pourquoi de nouveaux documents d’informations et de consentement à l’ECT ?

Le souhait du CEECTQ d’amélioration du consentement à l’ECT au Québec est une réponse à la recommandation, formulée dans le rapport de 2002 par l’Agence d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé (AETMIS, maintenant l’INESSS), d’accorder une attention particulière au processus de consentement à l’ECT.

Pour ce faire, le CEECTQ a révisé la procédure de consentement utilisée au Québec et défini les pratiques les plus appropriées pour assurer un consentement éclairé à l’ECT en collaboration avec l'Unité d'évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé (UETMIS). (ET27-0708, 2015). En vue de son optimisation, un nouveau formulaire de consentement et une brochure d’information sur l’ECT destinés aux usagers et à leurs proches ont été développés par le CEECTQ, avec l’aide d’usagers, de patients partenaires, de pairs aidants, de proches, d’organismes communautaires à but non lucratif, d’organismes d’aide aux usagers et aux familles, d’organismes gouvernementaux en santé ainsi que de nombreux experts dans les domaines de l’ECT, de l’évaluation des technologies en santé, du consentement, des affaires juridiques, de l’éthique, etc. En totalité, près d’une centaine de personnes dont 28 usagers ont relu et commenté le dépliant d’information. Aujourd’hui, le nouveau formulaire de consentement et le nouveau dépliant d’information sont des documents à part entière du ministère.

Sources :