Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
À propos du CIUSSS
Accueil Plan du site Courrier Portail Québec
Taille du texte
AAA

Mieux évaluer le fonctionnement social des personnes psychotiques

16 avril 2014

Une échelle, appelée First Episode Social Functioning Scale (FESF), a été développée pour mieux étudier le fonctionnement social d’individus souffrant de troubles psychotiques.

Elle comporte 34 items qui donnent une idée de la façon dont ces adolescents et jeunes adultes se comportent dans la vie de tous les jours. L'échelle a été validée de manière préliminaire sur un échantillon de 203 participants suivis dans des cliniques canadiennes de premiers épisodes psychotiques.

Ces items sont classés dans neuf domaines auxquels est associée une cotation :

  1. Amis et activités
  2. Aptitudes de vie autonome
  3. Interaction avec les gens
  4. Intimité
  5. Famille
  6. Relations et activités sociales au travail
  7. Capacités de travail
  8. Relations et activités sociales à l’école
  9. Capacités d’apprentissage

«Nous avons mis l’accent sur les aspects positifs de la vie quotidienne de l’usager, par exemple son entregent et sa capacité à avoir des activités seul ou entre amis, plutôt que sur les côtés négatifs tels que la consommation de substance illicites.»

-Tania Lecomte, chercheuse à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal et auteure principale de l’étude


Quelques exemples d’items proposés par l’échelle FESF

Aspect social

  • J’ai des amis avec qui je peux passer du temps et faire des activités (boutiques, cinéma…).
  • Je fais des choses qui sont très importantes pour moi à mes yeux.
  • Je peux facilement me déplacer en ville, en prenant le bus ou d’autres moyens de transport.
  • Je suis capable de soigner mon apparence physique.

Aspect professionnel

  • Je m’entends généralement bien avec mes collègues.
  • Je me sens à l’aide de discuter de problèmes reliés à mon travail avec mon supérieur.
  • J’exécute mon travail dans les délais prévus.

Cet instrument est un outil valide et fiable, et il peut être sensible aux changements à la suite d'un traitement ou une thérapie.

«Nous croyons que le First Episode Social Functioning Scale est très utile dans la recherche et le traitement des premiers épisodes psychotiques. Des études supplémentaires seront toutefois nécessaires pour confirmer celle réalisée par notre groupe sur un échantillon plus important.»

-Tania Lecomte

 

Source : Lecomte T, Corbière M, Ehmann T, Addington J, Abdel-Baki A, MacEwan B. Development and preliminary validation of the First Episode Social Functioning Scale for early psychosis. Psychiatry Res. 2014 Feb 5. pii: S0165-1781(14)00085-7. doi: 10.1016/j.psychres.2014.01.044.