Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal
À propos du CIUSSS
Accueil Plan du site Courrier Portail Québec
Taille du texte
AAA

Projet DASA

LE PROJET

Contexte

  • Le sens accordé à l’agressivité ne fait pas toujours consensus entre les soignants;
  • il existe peu d'outils permettant de prédire l'apparition des comportements agressifs chez un usager présentant un problème aigu de santé mentale;
  • à notre connaissance, aucun outil structuré soutenant l'évaluation et la prédiction des comportements agressifs à très court terme (24 heures) n'est utilisé au Québec;
  • les rapports du Protecteur du citoyen indiquent que l’isolement est parfois utilisé pour une durée excessive ou sans motif de dangerosité;
  • il y a une volonté sociale de réduire le recours à l’isolement avec ou sans contentions.

Le projet DASA, d'abord un projet clinique...

Démarche

  • L’équipe des soins intensifs psychiatriques se questionne sur la gestion des comportements agressifs;
  • la gestionnaire de l’unité met sur pied le Comité de prévention et de gestion des comportements agressifs afin d’améliorer la qualité des soins infirmiers;
  • ce comité, en collaboration avec des chercheurs et des ressources institutionnelles choisit une des initiatives de programmes visant à améliorer la qualité des soins: la détection précoce du risque d’agressivité et identifie une grille de détection précoce des comportements agressifs (GDPCA): la grille DASA (Dynamic Apraisal of Situational Agression) de Ogloff et Daffern (2004).
  • La grille DASA est traduite et adaptée à l’aide des commentaires des membres de l’équipe soignante;
  • la grille DASA modifiée (DASAm) est implantée avec l’objectif suivant: soutenir le jugement infirmier par l’utilisation de critères rigoureux afin d’améliorer la qualité des soins aux patients en augmentant l’utilisation de mesures alternatives à l’isolement et aux contentions et en réduisant le nombre et la durée des épisodes d’isolement avec ou sans contentions.

Schéma de l'implantation de la grille DASA

Étude

  • Titre: Les effets de l’utilisation d’un instrument de détection précoce des comportements agressifs (la GDPCA-DASAm) dans une unité de soins intensifs psychiatriques.
  • Objectif: évaluer les retombées de l’utilisation de la GDPCA-DASAm sur les attitudes des intervenants et la qualité des soins aux usagers.
  • Hypothèses: L’utilisation de la GDPCA-DASAm permettra de détecter plus précocement le risque de comportements agressifs, de contribuer significativement au jugement clinique infirmier, de cibler des interventions alternatives à l’isolement avec ou sans contentions, de diminuer la fréquence et la durée des épisodes d’isolement et de contention, d'améliorer la communication et la coopération entre les intervenants, de diminuer le stress au travail des intervenants et de modifier la perception de l’agressivité par les intervenants.
  • Durée : d’août 2010 à juin 2011
  • Collaboration entre chercheurs, gestionnaires et cliniciens.

LE DÉROULEMENT

Collecte des données

  • Auprès de deux populations: les membres de l’équipe soignante et les usagers hospitalisés à l’unité de soins intensifs psychiatriques durant cette période de dix mois.
  • En trois temps: 1) avant l’implantation de la GDPCA-DASAm, 2) quatre mois après l’implantation et 3) sept mois après l’implantation

Résultats

À venir

Partage des connaissances

À venir

L'ÉQUIPE

Chercheurs

Caroline Larue, Inf., PhD., est professeure agrégée à la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal. Caroline est chercheure régulière au Centre d’innovation en formation infirmière (CIFI) et chercheuse associée au Centre de recherche Fernand Séguin (CRFS) et au Groupe de recherche interuniversitaire en science infirmière du Québec (GRIISIQ).

Alexandre Dumais est résident en psychiatrie et doctorant en sciences biomédicales de l’Université de Montréal. Un de ses principaux champs d’études est le phénomène de la violence chez les personnes qui présentent des troubles mentaux.

Cécile Michaud, Inf., PhD., est professeure agrégée à l’École des sciences infirmières de l’Université de Sherbrooke. Elle est chercheure régulière du Groupe de recherche interuniversitaire en science infirmière du Québec (GRIISIQ).

Collaborateurs

  • Sylvie Lussier, infirmière-chef de l’unité des soins intensifs
  • Alexandre Benoit, conseiller-clinicien
  • L’équipe soignante de l’unité des soins intensifs sur tous les quarts de travail
  • Dr. Roy
  • Éric Skulski, agent de planification, programmation et recherche, Direction des services cliniques, Hôpital Louis-H. Lafontaine.
  • Le personnel du Centre de documentation Banque Nationale de l’hôpital Louis-H. Lafontaine

Coordonnateur de recherche

  • Yves Leblanc

Stagiaire

  • Romania Basalski

ORGANISME SUBVENTIONNAIRE

Groupe de recherche interuniversitaire en science infirmière du Québec (GRIISIQ)

Nous joindre

Centre d’étude sur les mesures de contrôle en santé mentale

Coordonnatrice de recherche : Nathalie Baba
Tél.: 514-251-4015, poste 2268
Courriel : prevenirautrement@gmail.com
Web : prevenirautrement.ca